CŒUR ≤3 – L’album

3° ALBUM – DU VIVANT ! / L’AUTRE DISTRIBUTION

Avant même d’être sa troisième livraison discographique et puisqu’ Ottilie [B] ne fait jamais rien comme les autres, CŒUR <3 a d’abord connu ses premiers battements sur scène jusqu’à l’arrêt forcé par le contexte sanitaire. Ce live, conçu dans une vraie dynamique d’incarnation sous les regards fidèles de Nicolas Repac et Alexandre Del Perugia, embrasse un dispositif numérique expérimental dont l’intention immersive est de rendre le public acteur de la performance. Du lien donc, du partage, obsession revendiquée au cours de toutes les étapes de sa démarche créatrice, esthétisme de la pochette du disque compris.

Épaulée par une autre tête chercheuse complice et familière de son univers, le musicien- compositeur-arrangeur Olivier Koundouno, Ottilie [B] mélange ici textures électroniques, samples et orchestrations world avec un appétit pique-assiettes et une grâce envoûtante. Un album plus minimaliste, charnel, viscéral et urbain que son prédécesseur (Passage, en 2017). Douze titres à géométrie variable et à la poésie indomptable, intuitive et concernée. Les sons s’ouvrent comme des fleurs, prennent habilement corps dans la durée au milieu d’un foisonnement de micro-détails embusqués. Les beats concassés et les incantations tribales accueillent l’échappée en créole d’Oriane Lacaille (Définitif), un dialogue intérieur se pare de scratches (<3), le violoncelle ressemble à un voilage soulevé par le vent pour y laisser s’engouffrer des hôtes inattendus : un cristal baschet, des bruits d’ascenseur ou de manif. Y entendre encore la félinité de Dimoné sur le polysémique Ton ombre, une collision désinvolte aux effluves Brigitte Fontaine vs Serge Gainsbourg (JNSPQD, avec Nicolas Jules), le traitement de la parentalité par le biais du cri du cafard (Chemin du silence), une variation autour du mythe de Sisyphe (Vas-y…), un hymne contre la domination patriarcale et le capitalisme (MCMR), l’érotisation du sexe de Jésus (Marie M, avec Wendy Martinez). Et enfin, le chant d’Ottilie [B], aux techniques vocales inouïes – diphonique, joik, scansion… – et envisagé dans l’infinie grandeur de ses pouvoirs expressifs .

CŒUR <3 multiple, diffus, vivant. Vibrant. L’organe qui donne et reçoit. Consolateur, générateur et perturbateur. C’est le lieu de la vaillance également, le cœur. Elle a ça en elle, Ottilie [B].

PRODUCTION : DU VIVANT ! / Du Vivant Dans Nos Cordes
DISTRIBUTION : L’AUTRE DISTRIBUTION / IDOL

DATE DE SORTIE : 20 AOÛT 2021
PREMIER SINGLE : 11 JUIN 2021

Crédits

Ecrit et composé par Ottilie [B]
Arrangements : Ottilie[B] et Olivier Kondouno
+ (1) co-écrit et composé avec Oriane Lacaille + (9) composé avec Laura Cahen + co-écrit (6) avec Nicolas Jules et (3) avec Dimoné

Ottilie B : voix, percussions, basse, senza, synthétiseurs, beats
Olivier Koundouno : violoncelle, synthétiseurs, beats
Invités : Oriane Lacaille (roulèr, keyemb, voix) / Wendy Martinez (voix, synthétiseurs) Nicolas Jules (voix, guitares) / Dimoné (voix, mini clavier) / JM Bourroux (batterie) Apparition exceptionnelle sous forme de sample : Nwego (scratches),
Karinn Helbert (cristal baschet), Jean Gros (guitares). Manifestants et choeurs : Olivier Koundouno, Nicolas Jules, Gwen Coffy, Charlène Cassin, Dimoné, Wendy Martinez,
Ottilie B, et la foule de manifestants du 12 décembre 2019 à Paris.

Enregistré au Studio du Théâtre Durance – Scène Conventionnée Château-Arnoux Saint-Auban et au Studio du Silence (Sept. 2020)
et mixé au Studio All Prod et au Victoria Studio par Jean-Michel Bourroux. Excepté voix et percussions d’Oriane Lacaille au Studio des Figurines par F. Boisliveau. Masterisé par Mathieu Bameulle- Soundbox Mastering

Artwork : Charlène Cassin & La Forge Grafic